Le saviez-vou ?

- Il ya 4 langues officielles en Espagne - Castillan, catalan, basque et galicien.
- En 2004, l'Espagne a construit de nouveaux logements plus que tout autre pays.
- Au début du 17e siècle, l'Espagne avait régné sur un immense empire, qui comprenait la Hollande, la Belgique, le sud de l'Italie, la moitié des États-Unis, la majorité des Amérique centrale et du Sud et les Philippines - nommé d'après Philippe II -.
- L'Espagne et le Portugal étaient sous domination musulmane entre 711-1492.
- Tomate, pomme de terre, l'avocat, tabac et le cacao ont été volontairement introduites en Europe par les Espagnols.
- En Espagne, c'est un crime de calomnier ou de diffamer les morts.
- L'Espagne n'a pas été impliqués dans la Première Guerre mondiale ou la Seconde Guerre mondiale.
- Il ya plus de 4.000 mots arabes en espagnol.

Conseils :

- Apprends l'espagnol (des notions)
- Le déjeuner est a environ 13h et le dîner vers 10h du soir.
- Ne pas rater le Carnaval de Cadix et le Mystère d'Elche autour de Valence.
- Musées et créations de Gaudi, Picasso, Dali et Miro.

Descendre dans la rue

 

 

Je n’avais pas de raison particulière d’être là, juste par curiosité et proximité. La place de la Catalogne était méconnaissable tellement occupée par des manifestants et des campements de fortune.

 

La nuit fut douce en ce mois de mai, mais le ton ne l’était pas, car il fallait trancher sur le fait de soi quitter la place selon les ordres de la police, ou bien continuer à occuper les lieux. Assis parmi les manifestants, je vois passer sur une scène improvisée des avis différents. Certains prônent une attitude pacifique en quittant la place mais en manifestant tous les jours, d’autres approuvent l’attitude pacifique mais en campant sur place alors que quelques minorités estiment qu’il faut défendre les positions même s’il faut y répondre par la force. Sur la scène aussi des témoins égyptiens et tunisiens qui racontent leurs expériences respectives du « succès » de leur révolution et encouragent les manifestants à tenir le coup. Un vote s’en suit, et l’écrasante majorité décide de rester sur place mais en évitant de répondre aux provocations de la police.  La nuit fut courte.

 

Voir une manifestation à la télé est une chose, la vivre en est une autre. À l'heure prévue, la police encercla la place, quelques heurts et voilà les premiers gaz lacrymogènes et tirs dans l'air. S’ensuivent des scènes de panique mais la majorité parvient à tenir les positions et à repousser la police de manière pacifique.

 

Au milieu de l'action,  je me posais la question si mai 68 ressemblait à cela, mais il y avait comme un air de quelque chose qui manque. Au delà du fait qu'il n'y avait pas des pavés qui volaient, il y avait la présence massive de caméras de télé, des journalistes de tous pays et même des touristes de passage. J’ai toujours eu comme référence la chanson de Gil Scott-Heron concernant la révolution qui ne sera pas télévisée, celle-ci l’était massivement.

Ensuite le peuple a voté et a choisi un parti de droite libérale au lieu du gauche socialiste pour sortir de la crise, résultat le pays y est encore enlisé.

Barcelone
Barcelone
press to zoom
Barcelone
Barcelone
press to zoom
Seville
Seville
press to zoom
Grenade
Grenade
press to zoom
Cordou
Cordou
press to zoom
Guggenheim Museum Bilbao
Guggenheim Museum Bilbao
press to zoom
Espagne
Espagne

press to zoom
Espagne
Espagne

press to zoom
1/1