Le saviez-vous ?

- L'université d'Al-Karaouine à Fès est la plus ancienne institution d'enseignement existant et fonctionnant en continu dans le monde selon l'UNESCO et est parfois appelée la plus ancienne université du monde.
- Le Maroc a été le premier pays à reconnaître l'indépendance des Etats-Unis un an avant les Pays-Bas et six ans avant le reste de l'Europe.
- L'arganier qui produit une huile assez cher ne se trouve que dans le sud du Maroc.
- Le Maroc contient 75% des réserves mondiales de phosphate.
- La famille royale actuelle (Alaouie) régne depuis 1659.
- Les Berbères et les Arabes du Maroc ont occupés le sud de la France près de 40 ans à compter de l'an 720, puis la France a occupée le Maroc a son tour en 1912.
- Le Maroc est le seul pays dans le monde arabe a s'etre opposer à la conquête des Ottomans.

 

Conseils :

- Essayez toute la cuisine !
- Apprendre un peu d'arabe ou du français.
- Habillez-vous convenablement dans les zones rurales et dans alentours des mosquées.

La Porte

 

 

Alors qu’un proverbe chinois dit que "La porte la mieux fermée est celle qu’on peut laisser ouverte" et que les Japonais les construisent en papier, celles du Maroc sont construites en bois massif et sont généralement fermées à l’extérieur. Elles représentent ce lieu de transition et de lien particulier, elles relient symboliquement deux espaces opposés dont le franchissement marque une décision.

 

La porte par son esthétique, ses matériaux et son symbolisme représente à mon avis un bon moyen pour comprendre la diversité du Maroc. Les portes du nord du pays sont totalement différentes de celles du centre ou du sud.

 

La porte a un sens féminin alors que le mur est lui porteur d’un sens masculin. Un berbère rencontré un jour dans le sud m’explique que les premiers travaux qu’il a fait à sa nouvelle maison achetée, vieille de 500 ans, étaient de changer l’antique et fragile porte. Selon lui une maison sans bonne porte est comme une femme sans homme, les deux sont complémentaires.

 

Ce sens de protection, on le retrouve un peu partout mais de façon différentes. La femme des montagnes berbères du Haut Atlas, répand un peu de son propre lait autour du berceau du nourrisson ainsi que devant la porte pour le protéger des mauvais esprits. Ailleurs, on utilise la Khamsa, cette main protectrice qu’on accroche aussi aux portes pour repousser le mauvais œil et le mauvais présage, un peu comme le fer à cheval en Europe.  Dans d’autre région des hautes montagnes, on retrouve des portes avec des dessins dont la signification n’est pas connue. Les dessins ont une forme de grandes lignes de cadrage rendues par des zigzags (serpent) ou des losanges accolés accompagnées de pastilles. La couleur en revanche, peut représenter par exemple l’appartenance religieuse, comme pour le bleu ciel de la communauté juive à Chaouen ou dans les Mellah (ancien quartier à l’intérieur des fortifications) de Fès ou d’Essaouira.

 

Plusieurs aspects font du Maroc un pays carrefour que ca soit par la diversité linguistique (les berbères ainsi que l’arabe), religieuse (Islam, judaïsme et croyances africaines) et artistique (musique, architecture, poterie, ornements).

Doors
Doors
Marrakech
Marrakech
El Jadida
El Jadida
Jardin Majorelle
Jardin Majorelle
Moroccan Sahara
Moroccan Sahara
Around Agadir
Around Agadir
Al-Maghreb
Al-Maghreb

Al-Maghreb
Al-Maghreb

1/1

Artiste

caricature 1
caricature 1

Yes - No

caricature 2
caricature 2

Human right

caricature 3
caricature 3

Arabic democratie

caricature 4
caricature 4

Democratie

caricature 5
caricature 5

Sold

caricature 6
caricature 6

par Larbi Sebbane, considéré comme le doyen des caricaturistes au Maroc. Il vit hanté par son travail: «Je suis préoccupé par les problèmes de la société", at-il dit.
Dessinateur satirique engagé, Larbi Sebbane est membre fondateur de la Ligue des caricaturistes arabes. Il a commencé sa vie professionnelle comme professeur de dessin avant de travailler comme dessinateur satirique dans la presse écrite. Il a contribué en 1978 à la création des premiers dessins satiriques au Maroc. Mais il a réussi à se faire mieux connaître quand il travaillait dans le quotidien Al-Alam. Il est ainsi devenu l'un des plus grands dessinateurs dans le monde arabe. Il était a subi la censure sur la presse en 1986 et 1987 pour ses orientations politiques.